En cette période de confinement, quoi de mieux que de se détendre sur sa terrasse (ou son balcon), autour d’un bon verre, et de profiter de la douce chaleur printanière. Saucisson, chorizo, tomates cerises et fromage de chèvre sont au rendez-vous ! Bien sûr n’oublions pas l’essentiel, un bon verre de bulles : un crémant de Bourgogne !

Un crémant d’une grande finesse, léger en bouche et surtout très frais. Surpris par la qualité de cet effervescent, mon père nous expliqua qu’il avait tout de même une préférence pour la méthode champenoise qu’il trouvait qualitativement supérieur. J’ai donc pu lui expliquer la différence entre la méthode traditionnelle de vinification des crémants et la méthode champenoise : littéralement aucune !

Le nom « méthode champenoise » a été déposé dans le but de protéger la renommée de la Champagne. En effet, la paternité des vins effervescents est attribuée à la maison de Champagne Dom Pérignon, reconnue alors pour la qualité et l’excellence de ses vins. Ses champagnes faisant l’unanimité, la méthode finit par s’exporter aux autres régions viticoles françaises : Bourgogne, Bordeaux, Loire, Savoie, etc. Mais alors pourquoi deux noms pour la même méthode de vinification ? Tout simplement parce que n’importes quels producteurs (même hors Champagne) pouvaient apposer le nom de « Méthode Champenoise » sur ses bouteilles de vins effervescents. Et bien souvent la qualité étant moindre, ses nouveaux champagnes portaient atteintes à la notoriété de la région. C’est ainsi qu’en 1990 la législation a tranché en faveur de la Champagne en autorisant uniquement les producteurs de Champagne à pouvoir utiliser le nom de « Méthode Champenoise » sur leurs bouteilles, pour les crémants on parlera dorénavant de « méthode traditionnelle ».

Vous vous demandez sûrement ce qui fait la différence entre un crémant et un champagne ? Tout simplement la notion de terroir et les cépages utilisés. Le terroir va apporter différentes qualités propres à chaque région, en effet la notion de terroir se caractérise par la composition de son sol, de sa vigne et ses cépages, de sa météorologie et bien évidemment du travail de ses vignerons.

Récap :
– Ici on fait la distinction entre méthode champenoise et méthode traditionnelle uniquement, on ne parle des autres méthodes existantes de vinifications d’effervescents.
– Appellation Champagne = méthode champenoise (= méthode traditionnelle).
– Appellation Crémant = méthode traditionnelle.
– La notion de terroir est très important pour comprendre l’évolution et la qualité d’un vin.
– Il existe de bons crémants comme de mauvais champagnes, seul le travail du vigneron saura faire d’un vin ce qu’il est.