Contrairement à la croyance commune, les vins rosés ne sont pas un mélange de vins blancs et de vins rouges. L’idée vous fait rire ? Et pourtant cette légende urbaine est bien plus répandue que l’on ne le pense. Ce mythe est probablement dû à la couleur du rosé qui ressemble étrangement à un mélange de deux couleurs : le blanc et le rouge. Bien que similaire à celles des vins blanc ou des vins rouges, les rosés ont bien une méthode de vinification qui leurs sont propres. Ainsi la couleur du rosé dépendra de la méthode d’extraction des jus utilisées : soit par pressurage direct, soit par saignée.

D’une part nous avons la méthode par pressurage direct qui consiste à presser le raisin à différentes intensités afin d’en extraire le jus. Le degré d’intensité du pressage va permettre d’influer sur la couleur du jus en extrayant plus ou moins de pigments des peaux de raisins rouges. Cette méthode est principalement utilisée pour les vins modernes. Elle est caractéristique des vins aux robes claires et procure des rosés aériens en bouche.

Cuve macération fermentation vinification
Vins bouteilles rosés appellations

D’autre part il y a la méthode par saignée. Les raisins sont, dans un premier temps, placés en cuve afin de les faire macérer. Cette macération a pour but d’extraire le jus des raisins mais également la couleur contenue dans leur peau. La durée de cette macération va servir à déterminer l’intensité colorimétrique des vins : du rosé pâle et clair à des rosés plus foncés. Pour un rosé l’étape de la macération va être de courte durée : en général de 8 à 48h. Le jus est alors extrait de la cuve afin d’être vinifié à part, le jus restant peut être utilisé pour vinifier des vins rouges.

Les dernières étapes de la vinification des rosés sont plus traditionnelles. Dans un premier temps, le jus mis en cuve sera débourbé afin d’en retirer toutes les impuretés et les particules en suspension. Ensuite il y a le processus de fermentation alcoolique qui va transformer le sucre en alcool grâce à l’effet des levures. Une fois la fermentation terminée, le jus sera finalement placé en cuve afin de le stabiliser. La dernière étape est celle de l’embouteillage (et pour nous celle de la dégustation).

Récap :

  • A l’instar des vins blancs ou des vins rouges, les rosés ont leur propre méthode de vinification
  • Les vins rosés ne sont pas un mélange de vins blancs et de vins rouges

Voici quelques rosés que je vous conseille :