Pour moi, cette année Noël fut en petit comité, sans mon frère ni ma soeur, j’étais donc seul avec mes parents. Profitant d’être peu nombreux, nous avons mis les petits plats dans les grands : foie gras, saumon sauvage fumé, boeuf de Kobe et dessert des plus raffinés. Cependant un grand repas n’est rien sans un grand vin : Grand Cru Bordelais ? Alsacien ? Rien de tout cela, c’est la Bourgogne qui nous accompagna à table.

Mais avant tout, il faut trinquer ! Et pour cela rien de mieux qu’une bonne coupette bien fraîche ! La Cuvée des Princes de la maison champensoise De Venoge sut parfaitement nous accompagner à l’apéritif.

Mais revenons donc sur ce fameux Bourgogne. Sans plus de suspense il s’agissait d’une bouteille de Pommard, Château de Pommard millésimé 1999 (je vous l’accorde c’est dans le titre). La bouteille encore poussiéreuse du temps passé à la cave offrait un charme authentique à la table. Et cette cuvée n’était pas en reste !

Une belle robe rubis s’offrait à nous avec de jolis reflets carmins brillants. Un nez particulièrement aromatique et tout en légèreté, porté sur les fruits noirs : myrtille et cassis s’y entremêlaient. Mais ma plus grande surprise fut qu’une fois en bouche, ce vin était d’une douceur incroyable, comme de la soie. Il offrait des tanins encore prononcés (il aurait encore pu vieillir quelques années de plus !) avec une finale longue sur des arômes de cassis légèrement épicés. Soyez en sûr, un vin d’exception !

Mon seul regret : ne pas avoir ouvert le Château de Pommard 1989 !

Bonne année à tous !

L’essentiel
Région Bourgogne
Appellation Pommard AOC
Domaine Château de Pommard
Millésime 1999
Quand le boire ? Pendant un repas (hors apéritif)
Accords mets et vin :
  • Viande rouge : côte de boeuf, entrecôte, tournedos
  • Volaille : magret de canard
  • Fruits 70% 70%
  • Puissance 65% 65%
  • Finale 85% 85%

N.B. :

  • Grâce au temps les tanins de ce vin se sont adoucis, tout comme sa puissance aromatique. Il est ainsi fortement déconseillé de le boire avec des plats mijotés ou en sauce qui développerait une puissance aromatique qui cacherait celle de ce vin.
  • Site du producteur : https://chateaudepommard.com/fr/
  • Prix unitaire millésime 2017 : 150€